Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gérard Benoit

1er mai 2014 à Château-Arnoux-Saint-Auban.

1er mai 2014 à Château-Arnoux-Saint-Auban.

Plus de 250 personnes se sont réunies pour participer au dépôt d'une gerbe au pied de la stèle en mémoire des victimes de l'amiante.

Après les interventions de Régis Aymes pour le syndicat CGT Akéma/Kem-one et de Bernard Carmona pour l'union locale CGT, c'est René Villard Président du CAPER04 qui a pris la parole.
Ci-après des extraits de son intervention.

Voilà déjà un an, nous nous retrouvions très nombreux pour inaugurer cette stèle dédiée aux victimes décédées des suites de leur exposition aux produits hautement cancérigènes (l’amiante, le chlore, le chlorure de vinyle, le mercure, les solvants chlorés…).
Malheureusement beaucoup de nos collègues de travail ne sont plus là aujourd’hui. Tous ont travaillé dans cette usine située juste en dessous de la bute. Comme nous le disons souvent, cette usine nous a fait vivre, mais elle a aussi manqué à ses devoirs de sécurité vis-à-vis de ses salariés.
Aujourd’hui, 1 er mai fête du travail, fête des salariés, il est important de ne pas oublier cette date anniversaire qui marque un moment fort de l’histoire ouvrière de notre commune, avec la reconnaissance de cet endroit rempli d’émotion et de recueillement.
Les membres du CAPER 04 sont très heureux de voir les salariés, les familles des victimes, la population, et les jeunes s’approprier cet endroit.
Nous pouvons être fiers de ce que nous avons fait avec l’aide du CHSCT CGT et de l’union syndicale CGT de CASA
La stèle existe, à nous maintenant de faire vivre cette cérémonie du 1er mai en mémoire aux victimes.
Nous regrettons que l’ensemble des responsables, locaux ou parisiens qui se sont succedés à la tête de notre entreprise, n’aient pas cru bon de prendre en compte certains éléments de sécurité.
Nos patrons avaient des obligations de résultat et de sécurité, consignes qui ont été bafouées pendant toutes ces années. Le seul critère retenu était rentabilité.
Depuis la création du CAPER en 2000, nous déplorons un nombre important de décès et de maladies professionnelles sur le site de St Auban.
Comment les salariés étaient-ils considérés avant la création du CAPER 04 ? Chacun se rappelle les conditions dans lesquelles ils travaillaient. Aucune protection adaptée, aucune information sur les dangers auxquels nous étions confrontés.
Au moment de la création de l’ANDEVA en 1996 les actions en justice pour fautes inexcusables se comptaient sur les doigts de la main. Depuis, 15000 procédures ont été engagées devant les « TASS ».
Je voudrais aussi remercier Max WALKOXSKY. Max a répondu présent pour la réalisation d’une sculpture. Cela lui a demandé beaucoup d’effort, de peine et de patience. Toutes ces heures passées bénévolement, juste pour nous faire plaisir. Je te redis merci « l’artiste ».
Maintenait nous allons déposer une gerbe en mémoire de toutes les victimes et je vous demande une minute de silence, merci.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article